Partager : Google+ Facebook Twitter del.icio.us

Faire un don

Les patients du centre de santé Essor ont besoin de votre soutien

Depuis 2007, le centre de santé Essor (Villeurbanne, Rhône) accompagne chaque année plus de 500 adultes, adolescents et enfants exilés victimes de violences, de mauvais traitements ou de torture, et/ou en état de souffrance psychique.

 

Le centre Essor leur propose une prise en charge médicale et psychologique, afin de les aider à retrouver dignité et équilibre, et d’accompagner leur installation en France. L’équipe est composée de professionnels spécialisés dans la clinique de l’exil (médecins, psychologues, médecin psychiatre, kinésithérapeute et art-thérapeute) accompagnés d’interprètes lorsque cela est nécessaire.

 

Face à une demande de soins en forte hausse, le Centre Essor n’est aujourd’hui plus en mesure d’accueillir certains patients, ou de poursuivre, sur une durée suffisante, leur accompagnement. Le refus ou l’arrêt des soins produirait pourtant des effets dramatiques sur l’état de santé de ces personnes vulnérables.

 

Josiane*, patiente du centre de santé ESSOR

Josiane* était militante dans un parti d’opposition en Angola. Elle a été accueillie pour la première fois au centre de santé en décembre 2015.
Dès le premier entretien, son  récit est très brut. Il tourne quasi exclusivement autour du viol et des violences qu’elle a subies il y a quelques mois en Angola. Ces violences la tourmentent de jour comme de nuit, sans répit. Sujette à des hallucinations, accablée de mauvaises nouvelles, elle évolue dans un monde où la souffrance et la mort font loi. La procédure de demande d’asile s’accompagne d’un sentiment de forte insécurité.
Nous l’assurons de notre écoute et du temps disponible qui lui sera réservée pour parler d’elle. Progressivement, au fil des rencontres, avec ses mots, dans sa langue, Josiane s’inscrit dans une relation de confiance.
Après plusieurs mois, Josiane va beaucoup mieux. Les manifestations hallucinatoires ont disparu. Elle cumule plusieurs emplois pour payer l’appartement auquel elle vient d’accéder. Elle se projette dans l’avenir : faire venir ses enfants, trouver une équivalence à son diplôme d’assistante sociale, reconstruire l’équilibre de sa vie.

* Prénom d’emprunt

 

Pour assurer l’accompagnement de ces patients,
Forum réfugiés-Cosi a besoin de votre soutien,
en complément des financements publics existants*.

 

Je soutiens l'action du centre de santé ESSOR

 

Forum réfugiés-Cosi est reconnu d’intérêt général. Si vous êtes imposable, 66% de votre don est déductible de vos impôts. Par exemple, un don de 75 € vous coûte réellement 30 € après déduction. Un reçu fiscal vous sera envoyé.
*Union européenne / Fonds Asile Migration et Intégration, le Fonds des Nations unies pour les victimes de torture, l'Agence régionale de santé, etc.