Partager : Google+ Facebook Twitter del.icio.us

En France, l’OFPRA travaille à une meilleure identification des besoins spécifiques des demandeurs d’asile victimes de traite

English below

Depuis septembre 2013 et afin de préparer la transposition des directives européennes du 26 juin 2013 relatives aux Conditions d’accueil et aux Procédures, l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (OFPRA) a créé cinq groupes de travail thématique dont un sur la traite des êtres humains (TEH).

 

Chaque groupe apporte son soutien pour adapter la doctrine de l’OFPRA aux nouvelles dispositions légales et à l’examen des demandes d’asile qui recoupent leur domaine d’expertise thématique. Les victimes de traite qui demandent l’asile sont reçues en entretien par des officiers de protection formés ou appuyés par des officiers référents du groupe de travail thématique.

 

Depuis 2015, les interprètes sont également informés et sensibilisés sur la question de la traite. Si cela apparait justifié par le fond de sa demande d’asile, le demandeur peut être auditionné par un officier de protection et un interprète du sexe de son choix.

 

Le groupe « Traite des êtres humains » travaille également à la construction d’un mécanisme d’échanges et de concertation, en lien avec les associations, les partenaires institutionnels et d’autres acteurs pertinents. Ceci contribue à accroître le potentiel de collaboration entre les acteurs concernés afin d’améliorer l’identification des victimes de traite parmi les demandeurs d’asile et de prendre en compte leurs besoins spécifiques tout au long du parcours de demande d’asile.

 

In France, the Protection Office takes action to better identify specific needs of victims of THB

 

Since September 2013 and in order to prepare for the transposition of the Procedures and Reception Conditions Directives from 26 June 2013, the French Protection Office for Refugees and Stateless Persons (OFPRA) has set up five thematic groups of representatives including one on “Trafficking in Human Beings” (THB).

 

Each group provides support to adapt OFPRA’s guidelines to the new legal provisions and to the examination of asylum claims related to their thematic field. Victims of trafficking seeking asylum are interviewed by protection officers who are trained or supported by trained officers from the thematic group.

 

Since 2015, interpreters in their turn are informed of the issue of THB. Both the protection officer and interpreter can be of the preferred gender of the asylum applicant if this is justified by the grounds for his or her claim.

 

The thematic group on THB is also building up an information sharing and consultation mechanism together with civil society organisations and institutional partners. This contributes to harnessing the potential for cooperation between all relevant stakeholders to improve the identification of victims of THB among asylum seekers and take into account their specific needs throughout the asylum process.