Partager : Google+ Facebook Twitter del.icio.us

Séminaire de mi-parcours

Les 19 et 20 janvier 2017, l’ensemble des partenaires de TRACKS s’est rencontré à Bruxelles pour un séminaire de mi-parcours. L’objectif général de cet événement était de discuter des acquis du projet de 2016 – en particulier sur la recherche réalisée en 2016 dans sept pays européens, et de préparer 2017.

Les résultats de la recherche, présentés et discutés pendant le séminaire, montrent qu’il reste encore beaucoup à faire dans les États membres étudiés concernant l’identification et la prise en compte des besoins spécifiques de victimes de traite dans le parcours de demande d’asile : parmi les pays étudiés, peu ont mis en place une procédure spécifique d’identification des besoins et quand ceux-ci sont identifiés la prise en charge des personnes concernées est généralement inadéquate. Il reste également de nombreux progrès à faire dans la plupart des pays étudiés s’agissant de l’identification des victimes de traite dans le parcours d’asile ainsi que pour garantir leur accès à la procédure de demande d’asile. Ces deux aspects sont pourtant des conditions préalables à une approche mettant la victime et ses besoins au cœur de la prise en charge.

 

Certaines bonnes pratiques ont tout de même pu être identifiées. Elles devraient être généralisées. Le rapport consolidé présentant les résultats de ces recherches devrait être rendu public en juin 2017. Un rapport complémentaire accessible en ligne donnant la parole à des témoins ayant été victimes de traite et ayant demandé l’asile en Europe sera également produit durant l’année 2017.

 

Par ailleurs, les partenaires du projet TRACKS se sont réunis pour une session de travail d’une journée, le 20 janvier, afin de concevoir un outil visant à aider les praticiens à identifier et prendre en compte les besoins spécifiques des victimes de traite inscrites dans un processus de demande d’asile. Cette session de travail a permit de discuter des objectifs d’un tel outil et de son adaptation aux différents contextes nationaux. Des experts de la Commission européenne, du BEA et du HCR ont participé à ce temps d’échanges. Ils ont pu partager avec le groupe de travail des perspectives intéressantes qui permettront de multiplier l’impact de l’outil, qu’il apporte une réelle valeur ajoutée et qu’il soit complémentaire d’outils déjà existants.

 

A la suite des discussions les partenaires ont décidé de mettre en place une "boîte à outils" pour les juristes et les accompagnants psychosociaux intervenant dans l’accompagnement des demandeurs d’asile. La "boîte à outil" devrait permettre une meilleure identification des besoins spécifiques des victimes de traite dans la procédure de demande d’asile et l’orientation des victimes vers les services adéquats. La boîte à outil aura une trame commune mais sera adaptée au contexte national propre à chacun des pays étudiés dans le cadre de TRACKS.

 

Les partenaires du projet souhaitent chaleureusement remercier les experts des organisations précitées pour leur apport à ce séminaire de mi-parcours. Dans la continuité de ce travail, un séminaire d’experts se tiendra dans le cadre du projet en octobre 2017.