Partager : Google+ Facebook Twitter del.icio.us

Un an après le lancement du projet TRACKS...

Le 19 février 2016, le projet TRACKS a été officiellement lancé à Lyon. Un an après, quelles sont nos principales réalisations ? En 2016, les partenaires du projet ont travaillé au niveau national afin de développer le lien entre la traite des êtres humains (TEH) et la protection internationale au travers d’une approche centrée sur les victimes et leurs besoins.

Plus spécifiquement, les partenaires du projet à Chypre, en Espagne, en France, en Irlande, en Italie, au Royaume-Uni et en Suisse ont réalisé des recherches et des analyses poussées sur les cadres juridiques et politiques en place dans leur pays respectif afin de voir si et comment les besoins spécifiques des victimes de traite sont identifiés et pris en compte dans la demande d’asile, tant au regard de la procédure que des conditions d’accueil offertes. Un groupe de travail national (focus group) a également été mis en place dans chacun des pays où le projet est mis en œuvre afin d’impliquer des professionnels des domaines de l’asile et de la TEH, des institutions comme d’organisations de la société civile. Dans certains pays, des policiers, des professionnels de santé ou encore des avocats ont également été associés au groupe.

 

En plus des 100 professionnels impliqués dans l’ensemble des groupes de travail nationaux, près de 50 rencontres bilatérales ont été organisées, principalement avec les autorités nationales et les institutions compétentes afin de les sensibiliser à cette question et de réunir leurs expériences, leurs connaissances et leurs idées. Enfin, les partenaires du projet se sont engagés dans une activité certes complexe mais extrêmement constructive et stimulante qui consiste à rencontrer des personnes ayant été victimes de traite et étant passées par un parcours de demandeur d’asile en Europe. Près de la moitié des entretiens attendus a été conduit en 2016 et cette activité se poursuivra en 2017. A partir de là, que faut-il attendre du projet TRACKS en 2017 ?

 

Tous les partenaires du projet ont d’abord démarré l’année par un séminaire extrêmement stimulant à Bruxelles les 19 et 20 janvier 2017. A cette occasion, il a été décidé que les résultats de la recherche conduite par chaque partenaire au niveau national, après avoir été compilés, analysés et comparés au sein d’un rapport consolidé seraient publiés en juin 2017. Entre temps, les partenaires ont déjà commencé à travailler à l’élaboration d’une boîte à outils pour l’identification des besoins spécifiques des victimes de la traite des êtres humains qui sera principalement adressée aux professionnels qui apportent un soutien juridique et/ou psycho-social aux demandeurs d’asile. Cette boîte à outils dispose d’une trame commune qui sera ensuite adaptée au niveau national par chaque partenaire grâce notamment à la consultation et l’implication des professionnels pertinents. Dans cette perspective, tant les réunions du groupe de travail que les rencontres et discussions bilatérales se poursuivront en 2017.

 

Plus d’informations seront partagées sur la boîte à outils dans notre lettre d’information #3 qui sera publiée en juin 2017 !

 

Continuez de soutenir le projet TRACKS et de suivre sa mise en œuvre !