Partager : Google+ Facebook Twitter del.icio.us

Principes et fonctionnement des Projets régionau d'intégration des réfugiés (PRIR)

Les Projets régionaux pour l’intégration des réfugiés ont été créés à partir de plusieurs constats sur l’intégration des réfugiés :

L'accompagnement de tous les réfugiés

Qu’ils soient hébergés dans le cadre du Dispositif national d’accueil (DNA) ou non, tous les réfugiés peuvent bénéficier d’un accompagnement dans le cadre des Projets régionaux pour l’intégration des réfugiés. Les deux conditions d’entrées sont :

Un principe de territorialisation à l'échelle du département

Les PRIR ont été construits sur le principe de territorialisation qui permet un accueil décentralisé du public, tout en assurant une unité des services rendus à tous. L’objectif est d’améliorer le maillage de l’intervention des différents professionnels de l’insertion sur un territoire commun.

 

Un projet partenarial

Le Projet régional d’intégration des réfugiés est d’abord un projet partenarial : il associe des partenaires institutionnels (OFII, conseil général, conseil départemental, services déconcentrés de l’Etat, etc.) et des partenaires spécialisés dans la prise en charge des réfugiés (Adoma, Alfa3a, etc.).

 

Un comité de pilotage rassemblant les différents partenaires se réunit de manière régulière afin de faire le point sur la situation de l’asile et des réfugiés dans le département de mise en œuvre du projet.

 

De plus, Alfa3a met en place le PRIR de l’Ain car cette association possède une fine connaissance du département. Dans les autres départements de mise en œuvre du PRIR (Allier, Cantal et Puy-de-Dôme), le projet s’appuie sur les initiatives locales préexistantes et sur l’expertise de Forum réfugiés-Cosi.

 

Des prestations pour les réfugiés qui associent les professionnels de l'insertion

Les actions menées dans le cadre du Projet régional d’intégration des réfugiés se basent sur le droit existant en matière d’accès et de maintien dans le logement et l’emploi. La particularité du PRIR est de permettre une intégration durable des réfugiés par la voie du logement et de l’emploi ainsi que la sensibilisation des acteurs locaux et de leur proposer un appui pour une adaptation de leurs actions au public réfugié.

 

Le plus-value du PRIR