Flux rss actualités
Partager : Google+ Facebook Twitter del.icio.us

Asile dans le monde : près de 20 millions de réfugiés en 2014

Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a publié le 18 juin 2015 son rapport sur les déplacements forcés de population pour l’année 2014. L’agence européenne Eurostat a diffusé le même jour des chiffres sur l’asile dans l’Union européenne pour le premier trimestre 2015.

Dans son rapport sur les tendances mondiales 2014 , le HCR indique que « les déplacements de populations générés par les guerres, les conflits et la persécution sont plus importants que jamais à travers le monde ». 59,5 millions de personnes étaient « déracinées » fin 2014 : 19,5 millions de réfugiés (contre 16,7 millions en 2013), 38,2 millions de déplacés à l’intérieur de leur propre pays (contre 33,3 millions en 2013) et 1,8 million de personnes qui attendaient le résultat de leur demande d’asile (contre 1,2 million en 2013). A ces chiffres s’ajoutent 10 millions de personnes considérées en situation d’apatridie.

 

Le conflit en Syrie génère le plus grand nombre de déplacés internes (7,6 millions) et de réfugiés (3,9 millions). Les réfugiés les plus nombreux dans le monde sont ensuite les Afghans (2,59 millions) et les Somaliens (1,1 million). La Turquie est devenue en 2014 le premier pays d’accueil avec 1,59 million de réfugiés sur son territoire, suivie du Pakistan (1,51 million) et du Liban (1,15 million) qui accueille le plus grand nombre de réfugiés en proportion de sa population (223 réfugiés pour 1000 habitants). Près de neuf réfugiés sur dix (86%) se trouvaient dans des régions et pays considérés comme économiquement moins développés. Seulement 126 800 réfugiés ont pu retourner dans leur pays d’origine en 2014, le nombre le plus faible enregistré depuis 31 ans.

 

Le HCR aborde également dans son rapport la question de la réinstallation. En 2014, 105 200 réfugiés présentés par le HCR ont été réinstallés dans 26 États soit le plus haut niveau depuis 2009. Les Irakiens constituent le groupe le plus important (25 800 personnes) devant les Birmans (17 900) et les Somaliens (11 900). Les États-Unis ont admis 70% des réinstallés en 2014 (73 000 réfugiés), alors que moins de 6 000 personnes ont été réinstallées au sein de l’Union européenne (UE) dans le cadre d'un programme du HCR.

 

Des statistiques sur l’asile en Europe pour le premier trimestre 2015 ont par ailleurs été publiées par Eurostat dans un communiqué du 18 juin 2015 . L’agence européenne indique que 185 000 primo-demandeurs d’asile ont été enregistrés dans les 28 pays de l’UE entre janvier et mars 2015, un chiffre stable par rapport au dernier trimestre 2014 mais en hausse de 85% par rapport au premier trimestre 2014. Trois nationalités représentent près de 50% des demandeurs : les Kosovars représentent 26%, les Syriens 16% et les Afghans 7%. Le plus grand nombre de premières demandes a été enregistré en Allemagne (73 100 soit 40% du total de l’UE) et en Hongrie (32 800 soit 18%). Suivent, à distance, l’Italie (15 200, 8%), la France (14 800, 8%), et la Suède (11 400, 6%).

 

La demande a augmenté par rapport au premier trimestre de l’année précédente en Allemagne (+32%) en Grèce (+23%) ou encore en Hongrie (+17%) mais elle a diminué en France (-5%), en Italie (-28%) et en Suède (-41%). En proportion de sa population, la France a enregistré 224 primo-demandeurs d’asile par million d’habitant au premier trimestre, soit moins que la moyenne européenne (365 / million d’habitants). A la fin du mois de mars 2015, 530 000 personnes avaient introduit une demande d’asile dans l’UE qui était encore en cours d’examen par l’autorité nationale compétente. A la même date en 2014, elles étaient environ 350 000.