Flux rss actualités
Partager : Google+ Facebook Twitter del.icio.us

Conférence-débat : « La coopération décentralisée au service de la promotion des droits des femmes »

Le 17 octobre, plus de 80 personnes étaient réunies à l’Institut des droits de l’Homme de l’Université catholique de Lyon pour échanger sur « La coopération décentralisée au service de la promotion des droits des femmes » lors d’une conférence-débat organisée par Forum réfugiés-Cosi dans le cadre de la 4ème édition de la Quinzaine de l’égalité femmes-hommes de la Région Rhône-Alpes.

Le constat est fait que la promotion de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes sont des conditions essentielles d’un développement durable. Plusieurs collectivités françaises travaillant à l’intégration d’une approche par le « genre » dans leurs politiques de coopération décentralisée, la conférence partait des questions suivantes : comment cette approche se traduit-elle concrètement sur le terrain ? quels en sont les impacts pour les femmes dans leur vie quotidienne ? quelles initiatives menées dans les territoires partenaires peuvent être source d’inspiration dans nos territoires ? La table-ronde a permis à des élues locales et à des responsables associatifs d’échanger sur  la pratique de cette approche dans des projets de coopération décentralisée au Sénégal, en Arménie et en Tunisie.

 

Arménie et rôle des femmes dans le développement rural

Véronique Moreira, vice-présidente déléguée aux solidarités internationales de la Région Rhône-Alpes, a présenté la délibération cadre de la coopération solidaire du Conseil Régional. L’intervention d’Anne Barre, présidente de l’association Women in Europe for a Common Future, a permis d’illustrer la déclinaison de cette politique dans un projet mené entre des agricultrices de la région et l’Arménie sur le rôle des femmes dans le développement rural des territoires.

Aide aux femmes victimes de violences au Sénégal

Mathilde Lestra, chargée de mission Coopération décentralisée au Conseil général de l’Isère, a présenté l’action du conseil général pour la prise en compte du genre dans ses actions de coopération, notamment dans un projet d’aide aux femmes victimes de violences au Sénégal présenté par Oumou Diamé, présidente du Comité régional de lutte contre les violences faites aux femmes de Tambacounda (Sénégal) et par Françoise Laurant, représentante du Planning familial de l’Isère.

La question du genre en Tunisie

Enfin, Ali Akrout, expert en ingénierie de développement local de l’Institut coopération, culture et développement local à El Jem (Tunisie), a proposé des pistes pour permettre aux collectivités françaises d’aborder la question du genre avec leurs partenaires tunisiens. Fleur Ferry, responsable de la mission Coopération internationale du département de Seine-Maritime, a illustré l’application concrète de l’approche genre de manière transversale dans la coopération du département avec la région du Kef en Tunisie, notamment autour de la culture, de la jeunesse, du tourisme, de l’enseignement supérieur et de la citoyenneté.

 

Cette conférence s’inscrivait dans le prolongement de l’action menée par Forum réfugiés-Cosi  pour une meilleure prise en compte des droits dans les actions de coopération décentralisée des collectivités française dans la cadre de son projet  Plateforme Rhône-Alpes Etat de droit .

 

Newsletter Forum réfugiés-Cosi n°1 - novembre 2014