Flux rss actualités
Partager : Google+ Facebook Twitter del.icio.us

Elections en RD Congo : Déclaration conjointe AETA-EURAC relative au résultats provisoires

La CENI a publié, ce vendredi 9 décembre 2011, les résultats provisoires de l’élection présidentielle du 28 novembre 2011. Il est important de noter que, dans un deuxième temps, la CENI a mis à la disposition de l’opinion tant nationale qu’internationale les données désagrégées des voix obtenues par les candidats par circonscription de vote et bureau de vote. Cela aidera au mieux la contre vérification des voix par les partis politiques et facilitera le processus transparent de gestion du contentieux par la Cour suprême.

Cependant, à l’instar de ce qu’elle a eu à noter dans son communiqué du 3 décembre, la mission d’observation AETA/EurAc déplore le nombre élevé d’irrégularités et de défaillances qui continuent d’émailler ces élections jusqu’au niveau de la compilation des résultats.

Il est à noter ainsi les constats suivants faits par nos observateurs :

a. Au niveau des centres de vote

b. Au niveau des centres de compilation des résultats

La mission d’observation déployée par la coalition AETA-EurAc note avant tout le déroulement chaotique des opérations de compilation dans nombre de provinces.
Quelques situations flagrantes ont été relevées, notamment :

 

Ces constats, d’une part, impliquent que la compilation des résultats aurait eu à ignorer certaines voix exprimées par les électeurs. D’autre part, ce processus de compilation anarchique et non-transparent a eu des conséquences évidentes sur l’acceptation des résultats par les parties en compétition et la population électrice. Ceci ouvre ainsi la voie à des spéculations de tout genre, notamment sur la possibilité de fraude électorale.

 

Enfin, s’agissant des résultats provisoires de l’élection présidentielle et alors que notre travail de collecte des données d’observation n’est pas clôturé, nous avons déjà constaté dans quelques cas, comme par exemple dans des bureaux de vote de Lubumbashi ville, des écarts importants entre les résultats publiés par la CENI et les résultats que nos observateurs nous ont rapportés. Notre travail de comparaison des données nous dira si la même situation s’est produite ailleurs dans la même province ou dans d’autres provinces.

 

Eu égard aux irrégularités et incidents, du reste non exhaustifs, sus-évoqués, il sied de reconnaître que les élections présidentielle et législatives 2011 n’ont pas assuré le respect des principes électoraux tenus universellement pour évidents, notamment la transparence, la crédibilité, la liberté et l’universalité. Certaines des irrégularités ainsi que les incidents observés sont de nature à nuire à la confiance des électeurs quant à la crédibilité des élections.

 

Au regard de ce qui précède et à l’issue de la publication des résultats provisoires par la CENI, la coalition AETA-EURAC recommande :

1. A la CENI

2. Aux partis politiques

3. A la Cour Suprême de Justice

 

Pour EurAc : Donatella ROSTAGNO

Pour AETA : Jérôme BONSO