Partager : Google+ Facebook Twitter del.icio.us

Le CAO de Châteaudouble accueille ses premiers demandeurs d’asile

Ce lundi 17 septembre à 15 heures, le centre d’accueil et d’orientation (CAO) situé dans la commune de Châteaudouble (Var) et géré par Forum réfugiés-Cosi a accueilli son premier contingent de demandeurs d’asile. Dix personnes originaires d’Asie et d’Afrique ont été prises en charge par l’équipe, qualifiée et dimensionnée pour accueillir progressivement jusqu’à 72 demandeurs d’asile au total.

Conçus fin 2015 pour héberger les personnes déjà en demande d’asile, ou en voie de formaliser une demande de protection internationale, après le démantèlement des campements de Calais, de Grande-Synthe puis de la région parisienne, les CAO font partie intégrante du Dispositif national d’accueil (DNA) dédié aux demandeurs d’asile et piloté par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII).

 

Le CAO de Châteaudouble, qui s’inscrit dans ce cadre, vient d’être ouvert par Forum réfugiés-Cosi à la demande de la préfecture du Var, et l’ouverture a été préparée en relation étroite avec la municipalité et les pouvoirs publics du département, pour une bonne insertion de cet équipement sur la commune.

 

Créée en 1982 dans le département du Rhône, Forum réfugiés-Cosi gère aujourd’hui des plates-formes de premier accueil, des centres d’hébergement, un centre de santé mentale pour les victimes de torture, des programmes d’aide à l’intégration des réfugiés, une mission de conseil juridique en centre de rétention, et de nombreuses actions d’information et de formation dans le grand quart sud-est de l’hexagone, et au-delà.

 

Au titre de son action internationale, Forum réfugiés-Cosi vient en appui, grâce à une subvention d’un montant de 16.000 € du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, à la prise en charge psychologique de réfugiés syriens victimes de violence et de torture au Liban, pays qui accueille plus d’1,5 million de réfugiés. Ce financement s’inscrit dans une démarche de solidarité internationale avec l’État qui accueille le plus grand nombre de réfugiés par habitant dans le monde (plus de 30 % de sa population). Il est donc dépourvu de tout lien avec l’accueil des demandeurs d’asile dans le Var, qui relève de la compétence, de l’initiative et du financement de l’État.