Flux rss actualités
Partager : Google+ Facebook Twitter del.icio.us

Marie-Claire : courir pour aller de l’avant

Marie-Claire participe à la Course des héros le 21 juin à Lyon, un événement sportif et caritatif où les participants récoltent des dons pour l’association de leur choix. La jeune femme, qui a obtenu le statut de réfugié, a choisi de porter les couleurs de Forum réfugiés-Cosi afin de défendre la voix des demandeurs d’asile. « J’ai eu la chance de m’en sortir. À mon tour aujourd’hui d’aider ceux qui ont besoin d’être soutenus. »

« À 11 ans, j’ai tout laissé derrière moi »

 

Marie-Claire est née au Rwanda. Elle est âgée de 11 ans lorsque débute le génocide rwandais en 1994. La jeune fille se réfugie en République du Congo aux côtés de sa mère et de son petit-frère pour fuir les massacres. Déplacée d’un camp à l’autre, elle est séparée de sa mère et placée dans un orphelinat avec son frère. Grâce à l’aide de la Croix-Rouge, la famille est de nouveau réunie quelques mois plus tard à Brazzaville, avant de s’installer en 1998 au sud de la République du Congo, dans le camp de réfugiés de Kintélé où décède son petit frère des suites d’une maladie.

 

C’est dans ce camp que Marie-Claire, âgée de 14 ans, rencontre le père de ses deux enfants. Quelques temps plus tard, sa mère quitte le camp, menacée en raison de ses origines ethniques. Marie-Claire la rejoint avec ses enfants et son compagnon. À l’âge de 19 ans, elle quitte ce dernier. Vulnérable, la jeune femme se tourne alors vers le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) qui lui accorde le statut de réfugié en 2005.

 

Pour survivre, Marie-Claire vend du charbon au marché avec sa mère. Après le décès de cette dernière, elle enchaîne les petits travaux à Brazzaville. La jeune femme apprend en décembre 2013 qu’elle et ses deux enfants vont être accueillis en France.

 

Le programme de réinstallation permet à des réfugiés statutaires, qui se trouvent en situation précaire dans leur premier pays d’asile et qui ne peuvent retourner dans leur pays d’origine, d’être accueillis par un État tiers qui s’engage à leur accorder un statut de résidence permanente.

 

L’intégration en France 

De son arrivée à Paris en février 2014, Marie-Claire se rappelle du froid. Elle est directement conduite en train à Lyon où elle est prise en charge par Forum réfugiés-Cosi. Logée dans le 8e arrondissement de Lyon au sein du centre provisoire d’hébergement (CPH) géré par Forum réfugiés-Cosi, elle prend petit à petit ses repères dans la ville mais avoue se sentir « fatiguée psychologiquement ». Marie-Claire obtient en mai 2014 une carte de séjour puis un logement dans le 3e arrondissement.

 

Elle s’inscrit à une formation pour apprendre le français afin de mieux s’intégrer. « J’ai le niveau B1 », précise-t-elle fièrement. La maîtrise de la langue lui permet ainsi de suivre une formation pour devenir hôtesse d’accueil. Entre un stage à la Maison de la veille sociale, et des formations professionnelles, elle acquiert progressivement des compétences en informatique. Ses deux enfants sont scolarisés. « Elise est au collège en 3e, Jean-Pierre en 6e. Chaque soir, ils font des activités avec des enfants de leur âge. C’est essentiel qu’ils aillent à l’école et qu’ils reçoivent une bonne éducation. »

 

« J’aimerais raconter mon histoire »

Enfant, Marie-Claire rêvait de devenir championne d’athlétisme. « J’aimerais me faire connaître, raconter mon histoire et montrer que j’existe. Je veux que les autres me considèrent comme un être humain à part entière, comme ce que je suis. » Dimanche 21 juin, Marie-Claire courra pour défendre les droits des réfugiés, mais aussi pour aller de l’avant. 

 

Course des héros

Forum réfugiés-Cosi a décidé de participer à la Course des héros, événement sportif et caritatif, qui se déroulera à Lyon le 21 juin.

 

En participant à cette course, chaque coureur inscrit dans notre équipe s’engage à collecter 250 euros. Les dons récoltés permettront de financer l’accompagnement par notre association de demandeurs d’asile à l’entretien au cours duquel se décide l’octroi ou non du statut de réfugié. 
Lors de cet entretien qui se déroule à l’OFPRA (Office français de protection des réfugiés et des apatrides), la personne doit expliquer les raisons qui l’ont poussée à fuir son pays et justifier du bien fondé de sa demande. Or, les personnes qui fuient leur pays en raison de la guerre ou parce qu’elles sont menacées de torture, de viol ou de mort, sont extrêmement vulnérables. 

 

A partir du mois de juillet 2015, la loi permettra à tout demandeur d’asile d’être accompagné lors de son entretien pour demander le statut de réfugié. L’accompagnateur pourra notamment être un membre d’une association telle que Forum réfugiés-Cosi. Cette présence d’un tiers permettra au demandeur d’asile d’être soutenu et de se sentir en confiance. Si sa demande est acceptée, il obtiendra le statut de réfugié et sera alors protégé.

 

Pour soutenir Marie-Claire dans sa collecte, faites un don sur sa page .

 

Newsletter Forum réfugiés-Cosi n°7 - mai 2015