Flux rss actualités
Partager : Google+ Facebook Twitter del.icio.us

Nouvelle étape franchie pour le réseau européen sur l'apatridie

Initialement fondé en 2012, le réseau européen sur l'apatridie (ENS), fort de ses 87 membres dans plus de 30 pays, a acquis sa propre identité légale en tant qu’organisation caritative au Royaume-Uni le 1er septembre 2014.  Une nouvelle structure de gouvernance est désormais en place, avec un comité de pilotage consultatif auquel Forum réfugiés-Cosi a été invité à participer au coté de 12 autres membres.

Dernier mois de la campagne pour la protection des apatrides en Europe

 

Le 28 mai 2014, plus de cinquante organisations de la société civile ont lancé un appel paneuropéen pour assurer justice et dignité à environ 600 000 apatrides vivant en Europe de nos jours. En effet, au niveau mondial, seuls une douzaine d’États ont établi une procédure de détermination du statut d’apatride et prévoient une autorisation de séjour pour ceux-ci. La lenteur de la mise en place de mécanismes efficaces d'identification et de protection des apatrides les expose dans certains États à des placements répétitifs en rétention et à des situations de grand dénuement.

 

A travers une pétition en ligne, cette campagne demande que:

1) Tous les pays européens adhèrent à la Convention de 1954 sur l’apatridie avant la fin de l’année 2014.

2) Tous les pays européens ne disposant pas d’une procédure efficace de détermination du statut d’apatridie prennent l’engagement au cours de l’année 2014 de prendre les mesures  nécessaires pour en introduire une avant la fin de l’année 2016.

 

Cette pétition sera remise aux dirigeants européens le 14 octobre 2014 lors d’un événement soutenu par la députée européenne Jean Lambert au sein du Parlement européen à Bruxelles.

 

5.023 PERSONNES ONT  DÉJÀ SIGNÉ LA PÉTITION , REJOIGNEZ-LES 

 

Projets pour les années à venir

Le réseau européen sur l'apatridie prévoit de poursuivre et développer son action pour mettre davantage en avant les difficultés rencontrées par les apatrides en Europe et parvenir à combler le gouffre entre la protection internationale théoriquement due aux apatrides et la réalisation de ces droits en pratique dans nos pays européens.  Des travaux et activités sur la situation des migrants apatrides placés en rétention ainsi que sur la prévention de l’apatridie des enfants en Europe s’intégreront également dans la campagne globale du HCR pour éradiquer l’apatridie au cours de la prochaine décennie.

 

L’ENS a désormais un budget opérationnel pour les 3 années à venir - grâce entre autres à la Fondation Oak, au HCR et à la Fondation Sigrid Rausing.