Flux rss actualités
Partager : Google+ Facebook Twitter del.icio.us

Ukraine : un conflit qui génère d’importants déplacements de population

De violents combats agitent l’est de l’Ukraine depuis mars 2014. Les civils sont très souvent en première ligne, et ces combats ont contraint plus d’un million de personnes à fuir leur domicile. Selon les statistiques du bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) au 9 janvier 2015, plus de 600 000 personnes sont déplacées à l’intérieur de l’Ukraine. La plupart ont trouvé refuge dans les régions à proximité du conflit, en particulier autour de Kharkiv, mais aussi dans des zones contrôlées par les gouvernements de Donetsk et Louhansk. D’autres ont choisi de rallier Kiev. Parmi elles, 30 000 à 40 000 personnes, souvent parmi les plus vulnérables, sont hébergées dans des centres collectifs.

Des déplacés internes

Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) s’est récemment inquiété d’une mesure décidée par le gouvernement ukrainien, bloquant toute prestation sociale pour qui vivrait dans les territoires contrôlés par les séparatistes. Cette mesure pourrait contribuer à contraindre davantage de personnes encore à fuir ces régions, alors même que les conditions d’accueil des déplacés internes sont déjà difficiles. Pour l’ensemble de ces personnes, à Kiev ou Kharkiv, une aide humanitaire est nécessaire. Les autorités ukrainiennes, ne sont pas en mesure de prendre en charge l’assistance de ces déplacés. Le HCR est ainsi largement sollicité. Outre ces déplacés internes, au 9 janvier, près de 600 000 personnes avaient fui vers un pays voisin ou de l’Union européenne selon OCHA. 

 

Des fuites vers la Russie...

Les autorités russes indiquent que 260 000 Ukrainiens ont déposé une demande d’asile, et 130 000 ont effectué une demande de titre de séjour. Beaucoup d’autres seraient hébergés par des amis ou de la famille, sans avoir engagé de procédure particulière de demande de séjour. Les autorités russes ont mis en place un certain nombre de mesures afin de faciliter l’accueil de ces milliers de personnes (ouverture de centres d’accueil, accélération de la procédure de demande d’asile, procédure simplifiée de demande de nationalité). Cependant des inquiétudes perdurent quant à la mise en place de dispositions concernant les demandeurs d’asile et les réfugiés : l’interdiction de s’installer dans certaines régions, ou aux abords de certaines villes, l’obligation d’un examen médical aux frais du requérant, le retard conséquent pris par les autorités dans la délivrance des documents administratifs prouvant le statut de réfugié, etc.

...et vers l'Union européenne

En décembre 2014, les pays de l’Union européenne ayant reçu le plus de demandes d’asile ukrainiennes étaient la Pologne (1 826), l’Allemagne (1 622), la France (1 076), et la Suède (840). Ces chiffres confirment la forte hausse de demandes de protection internationale, puisque en 2013, seuls 885 ressortissants ukrainiens avaient déposé une demande d’asile dans un des pays membres de l’Union européenne.

 

Newsletter Forum réfugiés-Cosi n°3- janvier 2015