Partager : Google+ Facebook Twitter del.icio.us

Centre de rétention administrative de Lyon : Une famille binationale menacée de séparation

Depuis le 6 décembre, une famille binationale macédonienne/bulgare, placée au Centre de Rétention Administrative de Lyon, risque de se voir séparée.

A son arrivée en France il y a un an, la famille s’est présentée à la Préfecture de l’Isère afin d’introduire une demande d’asile.

 

Le père, de nationalité macédonienne, et les enfants âgés de 9, 11 et 13 ans se sont vus placés sous procédure Dublin à destination du Danemark. En effet, Monsieur ayant déjà déposé une demande d’asile au Danemark, le règlement Dublin veut que ce pays soit responsable de l’examen de sa demande.

 

La mère, ressortissante communautaire de nationalité bulgare s’est vue refuser l’admission au séjour et est sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français prise par Monsieur le Préfet de l’Isère le 18 octobre dernier. Le pays de destination visé est la Bulgarie.

 

Le mardi 6 décembre, la famille a été interpellée à Grenoble et placée au centre de rétention administrative de Lyon. Le 8 décembre au matin, le Tribunal administratif de Lyon a confirmé la décision de placement en rétention de la famille. Le père et les enfants peuvent donc à tout moment être éloignés vers le Danemark, alors que la mère, sera reconduite en Bulgarie tout cela au mépris du principe de l’unité de famille, pourtant garanti par l’article 8 de la CEDH et par la convention internationale des droits de l’enfant.

 

Forum réfugiés demande au préfet de l’Isère, de prendre les mesures nécessaires pour respecter l’unité de cette famille.