Partager : Google+ Facebook Twitter del.icio.us

Réfugiés : de l’émotion à l’action

L’émotion largement suscitée par la photo du corps d’un enfant syrien sur le rivage turc, alors que sa famille tentait de rejoindre l’Europe par bateau, prend la mesure du drame que vivent depuis des mois et des années des centaines de milliers de personnes qui n’ont d’autre choix, devant la guerre et les persécutions, que de fuir et de trouver un refuge durable.

Les pays européens, beaucoup moins sollicités que les pays des régions en crise, doivent relever le défi. Les engagements pris fin juillet pour « relocaliser » dans les États membres de l’Union européenne 32 000 demandeurs d’asile arrivés massivement en Italie et en Grèce et pour accueillir la réinstallation de 22 500 réfugiés déjà reconnus comme tels dans des pays de premier accueil, le tout sur deux ans, sont très insuffisants pour répondre à la situation. Dans les jours à venir, la Commission européenne, le Parlement, le Conseil doivent fixer des objectifs nettement plus ambitieux et se donner les moyens de les atteindre.

 

La France doit porter cette dynamique auprès des autres États et engager concrètement l’ouverture de places d’accueil pour les demandeurs d’asile et les réfugiés, en libérant les budgets nécessaires. Pour mettre en œuvre cet accueil, il faut l’effort de tous : administrations, municipalités, opérateurs de l’asile, associations, habitants. Forum réfugiés-Cosi se réjouit des annonces de maires prêts à accueillir des réfugiés, et se tient prêt pour organiser avec eux les modalités de cet accueil.

 

Notre association, qui reçoit de nombreuses manifestations de soutien et offres de services, est tout disponible pour les recevoir et les accompagner.

 

Afin que l’émotion d’un moment donne lieu à des engagements concrets et à des actions durables, Forum réfugiés-Cosi appelle à un vaste rassemblement à Lyon pour manifester publiquement le désir d’accueillir dignement les réfugiés. La date et les modalités de cette action seront précisées très prochainement.