Partager : Google+ Facebook Twitter del.icio.us

Des financements à l’échelle nationale et européenne

La particularité du FER est qu’il peut à la fois financer des actions d’envergure nationale et des actions transnationales ou menées par l’Union européenne. Ces actions sont complémentaires. Les actions nationales sont mises en œuvre par les Etats membres dans le cadre d’une programmation pluriannuelle et conformément aux orientations stratégiques de l’Union européenne. On parle de gestion partagée. Les actions menées dans le cadre de l’Union sont exécutées par la Commission, on parle alors de gestion directe.

Le FER à l’échelle nationale

L’objectif général du FER national est de soutenir et encourager les efforts entrepris par les Etats membres pour accueillir les réfugiés et personnes déplacées, par le cofinancement des actions prévues et en tenant compte de la législation de l’Union dans ces domaines.

Les actions nationales financées par le FER doivent concerner au moins une des cinq problématiques suivantes :

 

Le FER à l’échelle européenne

La part du FER réservée aux actions de l’Union européenne ou transnationales (10% des fonds alloués au FER) prévoit le financement de plusieurs activités de coopération pratique visant le renforcement des capacités des Etats membres dans le domaine de l’asile. Suite à la création du Bureau européen d’appui en matière d’asile , une partie des financements alloués au FER européen est désormais consacrée à l’agence européenne. Le reste des financements soutient les actions suivantes :