Le parapluie blanc, marque de fabrique de l’association, symbolise l'abri et la protection qui doivent être garantis à tous les réfugiés par les États signataires de cette Convention.

Départ de la Marche des parapluies place des Terraux (Lyon 1er) à 15h.

Le cortège sillonnera la Presqu'île, accompagné en danse et en musique par la batucada "Les Zurbamateurs".

Animations place Carnot (Lyon 2ème) dès 17h :

  • Exposition Portraits d'Exil (voir encadré plus bas)
  • Village associatif avec Alwane, Agir ensemble pour les droits humains, Amnesty International, Causon, La Cimade Lyon, Eris "Tu seras", SOS Méditerranée, le Secours Catholique, Singa Lyon, les Restos du Coeur.
  • Jeu de l'oie "Dans les pas d'un réfugié" pour découvrir le parcours d'exil et la demande d'asile en France

A partir de 19h :

  • Buvette
  • Cuisine du monde : découverte de saveurs de Syrie, avec La Petite Syrienne, et d'Albanie, avec Fatime & Armand Hasanpapaj
  • Concerts :
    • Studio Hirundo est un projet socio-culturel de création musicale interculturel, qui rassemble des personnes exilées et des personnes locales. Mêlant musique et poésie, leurs compositions musicales créent un espace de liens et d’échanges et visent à diffuser les discours sous-représentés de ces artistes, poètes, musiciens et muciennes.
    • Le Collectif Baïraki : sorte de blues grec, le rébétiko fut et demeure une musique de marginaux, passionnelle et enivrante, née au début de XXème siècle dans l’histoire agitée entre la Grèce et la Turquie. Sa genèse au croisement de deux traditions musicales, orientale et occidentale, lui donne une saveur toute particulière. Le collectif Baïraki navigue entre une atmosphère intimiste, mêlant voix et cordes, et une énergie plus festive afin de partager l’ambiance profonde et mélancolique du rébétiko tel qu’il se jouait et se joue encore dans les tavernes grecques.

Exposition Portraits d'Exil

Depuis 2019, une collaboration avec l'artiste plasticienne Catherine Van Den Steen ambitionne d'exposer au coeur de la ville de Lyon une oeuvre créée à partir d'un tableau majeur de Rubens peint en 1620, il y a 400 ans, La Chute des damnés. Transformant l’énergie du tableau en remontée et intégrant des portraits de personnes exilées, l'oeuvre donnera à voir que la vie n’abdique pas, que la fatalité de l’effondrement peut être combattue et que nous devons nous mettre en mouvement pour accueillir, à l'instar des personnes exilées qui, surmontant la fatalité, sont l’expression même de ce mouvement pour la vie.

Construite en collaboration étroite avec les équipes de Forum réfugiés-Cosi, l’oeuvre « Portraits d’Exil » sera présentée pour la première fois au public le 20 juin 2021, à Lyon et à Clermont-Ferrand, à l’occasion de la journée mondiale des réfugiés et du 70ème anniversaire de la Convention de Genève.