Le conseil d'administration

 Les membres du Bureau

      • Président : Marc Noailly (depuis 2016)
      • Vice-président : Olivier Marion
      • Secrétaire : Bruno d'Yvoire
      • Secrétaire adjoint : Dominique Coulot
      • Trésorier : Jacques-Yves Pénicaud
      • Trésorier adjoint : Jean-Vincent Jéhanno

 

Les autres membres

 Personnes morales

        • Barreau de Lyon (Maître Marie-Noëlle FRERY)
        • CIEDEL (Mme Corinne LAJARGE)
        • Entraide protestante (M. Fabien SADOK)
        • Secours Catholique / Caritas France - Délégation du Rhône (Mme Marie-Thérèse BRIAND)
        • Solidarité Mayotte (M. Pierre SADOK)

 Personnes physiques

        • Jean-Jacques Bartoli, directeur de la Cohésion sociale à Alliade Habitat
        • Edmond Bogdani, retraité, ancien directeur d'établissement à caractère social
        • Mohamed Boukry, retraité, ancien haut fonctionnaire au HCR
        • Cécile Bourgeat, directrice générale d'Alynea
        • Gérard Callé, retraité
        • Bruno Couturier, retraité, ancien directeur de projet renouvellement urbain à la Métropole de Lyon.
        • André Dizdarevic, directeur de l'Institut des droits de l'Homme de Lyon (IDHL)
        • Anna Fiorini Bériot, retraitée, ancienne responsable du service francophonie et développement à la Région Auvergne-Rhône-Alpes
        • Jean-Paul Freycon, consultant formateur
        • Elodie Gay, assitante de direction
        • Célestin Godogo, directeur d'établissements à caractère social
        • Serge Tomasi, retraité, ancien diplomate
        • Cécilia de Varine, médiatrice culturelle
        • Catherine Vinay, ingénieure
 

Le comité de direction

  • Directeur général : Jean-François Ploquin
  • Directeur général adjoint : Sylvestre Wozniak
  • Directeur des ressources humaines : Thibault Cholé
  • Directrice administrative et financière : Fabienne Trottet
  • Directrice Premier Accueil et Hébergement temporaire : Messaouda Hadjab
  • Directeur Accompagnement en Centre de rétention administrative : Assane Ndaw
  • Directeur des Systèmes d'Information : Matthieu Gaillard
  • Directeur territorial Rhône-Alpes : Farid Bouaita 
  • Directeur territorial PACA-Occitanie : Romain Reille 
  • Directeur Auvergne-Limousin : Mariano Lawson 

 

Les représentants élus des salariés

  • Mme Clémence Bouguerba (salarié élue)

 

Les membres à titre consultatif

  • M. Sébastien Charre et Mme Ouzna Khalfoune (Représentants du Comité Social et Economique (CSE))

 

Organigramme des services

 

 

Organigramme Forum réfugiés 2024

Index égalité professionnelle femmes-hommes 2023

Qu'est-ce que l'index de l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ?

Mis en place depuis 2019 par la loi Avenir Professionnel, l'index de l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes aussi appelé « Index Pénicaud » permet de mesurer les inégalités salariales au sein des entreprises d'au moins 50 salariés. Il vise à supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes.

 

Comment fonctionne l'index de l'égalité professionnelle femmes-hommes ?

L’index se mesure sur 100 points et s'articule autour des cinq critères suivants :

  • L'écart de rémunération femmes-hommes (40 points) ;
  • L'écart dans les augmentations annuelles (20 points) ;
  • L'écart dans les promotions (15 points) ;
  • Les augmentations au retour de congé maternité (15 points) ;
  • La part des femmes dans les dix plus hautes rémunérations de l'entreprise (10 points).

En fonction de la note globale obtenue, les entreprises doivent fixer et publier des objectifs de progression (index global inférieur à 85/100) ou des mesures de correction et de rattrapage (index global inférieur à 75/100).

Plus d’informations 

 

Résultats obtenus par FORUM REFUGIES par indicateur au titre de l'année 2023

1. Indicateur relatif à l’écart de rémunération : 39/40

2. Indicateur relatif à l’écart de taux d’augmentations individuelles :

     → la grille de progression des salaires de la CCN51 s'appliquant strictement et collectivement, il n’y a pas d’augmentation à caractère individuel, cet indicateur est "non-calculable".

3. Indicateur relatif à l’écart de taux de promotions : 15/15

4. Indicateur relatif au % de salariées ayant bénéficié d’une augmentation dans l‘année suivant leur retour de congé maternité :

      → la grille de progression des salaires de la CCN51 s'appliquant strictement et collectivement, il n’y a pas d’augmentation à caractère individuel, cet indicateur est "non-calculable".

5. Indicateur relatif au nombre de salariés du sexe sous-représenté parmi les 10 salariés ayant perçu les plus hautes rémunérations : 5/10 

 

Conformément à la législation en vigueur, notre index global 2023 (note sur 100) n’a pas été établi car le nombre de points maximum des indicateurs calculables est inférieur à 75.

Néanmoins, l’association se félicite d’une note de 59/65 calculée sur la base des indicateurs 1, 3 et 5.

Cela confirme notre attachement au principe d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, et plus largement au principe général prohibant toute forme de discrimination.

 

 

S'inscrire à notre newsletter S'inscrire